L’expo du mois – Bêtes Humaines

Expos

   Publié par Léo Bataille le 18 avril 2017
expodumois

 

Après l’avoir exposé par petites touches dans ses expositions collectives Varia, la galerie Descours livre une expo monographique pour redécouvrir Pierre de Maria, peintre machinal et passionnant du XXe siècle.

 

Issu d’une famille bourgeoise établie à P aris, Pierre de Maria (1896-1984) a dix-huit ans quand éclate la guerre : « Je me suis engagé en 1914 par goût du spectacle rare. Celui-ci fut long et atroce, mais j’ai appris l’amour des paysages calcinés, des monstres de fer et d’acier crachant du feu », dira-t-il dans un entretien
en 1980. La guerre, donc, ainsi que sa formation aux Arts et Métiers et un père travaillant dans l’industrie optique, lieront durablement l’artiste à l’univers des machines. Des machines effrayantes qui glisseront peu à peu vers l’humour, et s’entremêleront aussi à des formes anthropomorphes ou animales…

 

On peut voir dans ses tableaux une influence des surréalistes, mais si Pierre de Maria fréquenta effectivement Marcel Duchamp et quelques autres, il resta cependant à la périphérie du mouvement. D’ailleurs, son oeuvre n’est reconnue et ne prend toute son ampleur qu’assez tardivement, dans les années 1950 où, après une autre guerre encore, l’artiste donne naissance à son bestiaire mécanique. « Je souhaite seulement que l’on cesse de considérer tout changement comme un progrès et qu’elles [ses peintures] donnent un avant-goût de la sauce à laquelle nous serons mangés », déclarera-t-il à propos de ses toiles… Drôles, lubriques ou monstrueuses, ses « machines » sont présentées à la Galerie Descours dans le cadre d’une exposition monographique.
Pierre De Maria – Figuratif de l’imaginaire
Du 7 avril au 17 juin à la galerie Michel Descours,
44 rue Auguste-Comte, Lyon 2e.
04 72 56 75 97.
peintures-descours.fr
Entrée libre du lundi
au samedi de 9 h 30
à 12 h et de 14 h 30 à 19 h.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone