« L.A. », du mythe à la réalité

Expos

   Publié par Léo Bataille le 8 mars 2017
maclyon

Après la Chine, l’Inde, le Brésil et l’Asie du sud-est, le musée d’art Contemporain nous emmène à Los Angeles y découvrir sa scène artistique contemporaine. « L. A. », et la Californie en général, c’est, dans l’esprit de beaucoup, Hollywood et le glamour, les hippies, les Beach Boys et le surf, la Silicon Valley… Bref, une véritable boîte à fantasmes où l’on ne sait plus trop ce qui relève de la fiction et ce qui relève de la réalité. En partant du mythe, l’exposition du MAC réunit trente-quatre artistes qui parfois le renforcent, parfois le déconstruisent et dévoilent alors la face cachée de Los Angeles : les émeutes, le racisme, la pauvreté, l’urbanisme outrancier… « L’exposition a choisi d’explorer l’univers labyrinthique de la ville, sa complexité qui englobe aussi bien l’industrie du divertissement que les questions de classes sociales, de comportements, les attitudes psychologiques révélant des visions symboliques et fantasmagoriques, l’artificialité d’Hollywood, les récits autour des mythologies de Los Angeles. Cette ville à bien des titres est un laboratoire expérimental des comportements et des modes de vie : le genre, les récits personnels, les communautés se mêlent. On découvre le racisme, les maisons abandonnées, le vandalisme… », résume Thierry Raspail, directeur du MAC.

 

À voir et à lire Concrètement, l’accrochage entrecroisera des gures historiques de l’art contemporain californien (Ed Ruscha, John Baldessari, David Hockney, Larry Bell, Robert Irwin…), et des artistes émergents (Ryan Trecartin, Lizzie Fitch, Alex Israel…). Ce sera l’occasion rare, pour le spectateur, de découvrir un univers beaucoup moins connu que celui de la Côte Est et de New York. L’exposition sera doublée, aussi, d’un important volet littéraire avec la publication parallèle d’un livre anthologie, réunissant des images et des extraits d’ouvrages des grands auteurs de Los Angeles (Charles Bukowski, Breat Eston Ellis, James Ellroy, John Fante, Thomas Pynchon…). Ces extraits montés à la manière d’un lm évoqueront la grande diversité des sujets inspirés par la mégalopole.

 

AGENDA

Los Angeles, une fiction

Du 8 mars au 9 juillet au Musée d’art contemporain, Cité Internationale, Lyon 6e.

Du mercredi au dimanche de 11 h à 18h. De 4 à 8€.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone