Jours de France : nous deux !

Cinéma

   Publié par Luc Hernandez le 14 mars 2017
On a vu
on a aimé
Jours de France

Pierre quitte subrepticement l’homme qu’il aime une nuit en voiture pour se lancer dans un tour de France improbable. Il écoute de la musique baroque au volant. Nous sommes bien dans un film français, disciple de Jean-Claude Guiguet (Jean-Christophe Bouvet, déjà dans Les Passagers, assure le passage de relais), sorte de road movie à la Guiraudie avec la préciosité langagière d’un Eugène Green. Bref, tout un cinéma post-rhomérien, trop souvent chichiteux et terriblement daté. Pourtant, ce premier film qui ressemble furieusement à un remake du Drôle de Félix de Ducastel et Martineau à l’heure de Grindr, ne manque ni de chien ni de charme. D’abord parce que Pascal Cervo incarne à merveille ce héros français très discret capable de se révéler dans une drôle de combinaison érotique avec un VRP avide d’essayer son Alfa Roméo de nuit pour se désennuyer à l’hôtel. Ensuite parce que ce pur film de snob pétri d’humour aristocratique garde quand même un certain sens de l’autodérision et de l’observation sociale, comme une carte du Tendre moderne, quand il ne se croit pas obligé de se regarder filmer (le panoramique interminable autour de la maison de retraite). Ce n’est certainement le produit surestimé que ne manquera pas de vanter la presse parisienne, mais un très joli plaisir coupable pour public cinéphile averti.

 

Jours de France de Jérôme Reybaud (Fr, 2h21) avec Pascal Cervo, Bertrand Nadler, Fabienne Babe, Nathalie Richard, Jean-Christophe Bouvet, Arthur Igual, Mathieu Chevé… Sortie le 15 mars.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone